Le sourcing ou comment trouver des produits d’exception

Quand il s’agit de fraicheur et de goût, la réputation de la Pâtisserie Christian n’est plus à faire. Depuis plus de 50 ans, les générations qui se succèdent au sein de l’emblématique Maison alsacienne privilégient la qualité et le goût des matières premières qui entrent dans la composition de leurs créations gourmandes.

Un peu d’histoire

Sourcing… Voilà un mot très en vogue pour désigner ce que la Maison Christian s’applique à faire depuis des décennies : sélectionner soigneusement ses matières premières, ses producteurs  et privilégier les circuits courts pour ses approvisionnements.  Christophe, le fils de Christian se souvient qu’enfant déjà, lorsqu’il se rendait au Marché Gare avec son père dans leur petite camionnette, le plus important était de visiter les petits box en bois tenus par des producteurs que l’on appelait alors les « paysans » à l’extérieur du Marché Gare.

Production locale

La Pâtisserie s’attache à travailler en priorité les matières premières produites en  Alsace : rhubarbe verte, cerises, mirabelles, quetsches ou framboises…
Deux raisons expliquent cette orientation. La première réside dans la qualité du produit: le fruit est toujours plus gouteux lorsqu’il est cueilli à maturité.  Ensuite il s’agit de soutenir  l’activité paysanne locale.  La famille s’est aussi toujours sentie proche de la terre et du monde agricole.   Pendant 20 ans, la Maison a même tenu sa propre exploitation de framboises de variétés Lloyd Georges et Zeva au goût fruité très parfumé, produisant près d’une tonne par an. En été, toute la famille se retrouvait pour récolter les fruits juteux au goût sucré… Les framboises viennent aujourd’hui d’un producteur de Batzendorf  très investi dans son travail.  Le lait et la crème utilisés en pâtisserie proviennent de la Ferme Saint-Ulrich à Durningen,  l’aspérule odorante (Waldmeister) utilisée avec la fraise ou la rhubarbe pousse dans les forêts avoisinantes… Tout est mis en œuvre pour privilégier l’approvisionnement local. Et quand ce n’est pas possible, l’objectif est de mettre en place un partenariat direct avec un producteur.

Le contact

Être en contact avec le producteur qu’il soit en Alsace ou à l’autre bout de la Terre permet d’établir une relation de confiance mutuelle et de définir avec lui les orientations à donner aux productions futures. C’est la meilleure manière d’obtenir une stabilité dans la qualité de la matière première et donc de pouvoir garantir en permanence l’excellence du produit fini ou de saisir de belles opportunités ; par exemple lorsqu’il s’agit d’obtenir les derniers fruits de la production d’oranges Moro de Sicile ou de citrons de Syracuse. In fine, c’est ce qui permet à la Maison Christian de se démarquer.

 

Poursuivez votre lecture

Suivez-nous