La façade de chez Christian, une œuvre signée Edgar Mahler

Rue de l’Outre, les touristes stoppent net devant la beauté de la façade de la Pâtisserie Christian. Qu’elle soit décorée pour Noël ou au contraire dans son état premier le reste de l’année, la peinture de la bâtisse impressionne et suscite l’admiration. Elle est prise en photos de jour comme de nuit. Le peintre qui est en l’auteur n’est autre qu’Edgar Mahler, auteur de 120 autres fresques en Alsace.

Edgar Mahler, le peintre derrière la façade

La rencontre entre deux artisans donne souvent naissance à des œuvres gravées au patrimoine du cœur. Tous les Strasbourgeois connaissent la façade peinte de la pâtisserie Christian, mais peu d’entre eux savent qu’elle est signée d’un peintre alsacien qui n’en est pas à sa première création dans la région. Pour n’en citer que quelques-unes, Edgar Mahler, né dans le nord de l’Alsace, est également l’auteur de la façade de l’Auberge de l’Ill, de l’Agneau à Pfaffenhoffen, de l’ENA de Strasbourg, et même d’autres pâtisseries : Rebert à Wissembourg ou encore Gilg à Munster.
Edgar Malher chercher à interpeller le passant, à offrir une histoire dont la lecture suppose que l’on fasse une pause en chemin. Impossible d’ignorer l’originalité de la bâtisse et de ne pas se sentir intrigué.

Une œuvre symbolique

L’inspiration d’Edgar Mahler provient d’un autre peintre méconnu, Wendling Grapp, à qui il emprunte volontiers les allégories, les symboles et les amorphismes. La façade du 12 rue de l’Outre, peinte en 1987, est un trompe-l’œil qui offre à la bâtisse une toute nouvelle dimension. Balcons et colonnes qui n’existent pas donnent un relief qui n’est en fait que peinture. Nombreux sont les passants qui se sont déjà demandé pourquoi l’horloge affiche une heure moins le quart. La réponse provient directement du clan Meyer. Christian, fier de sa famille, a tenu à représenter l’heure de naissance de son fils Christophe, qui officie aujourd’hui dans le laboratoire de la bâtisse.
Plus qu’un symbole strasbourgeois, la façade de la rue de l’Outre témoigne de la pérennité d’une entreprise familiale.

Au début de chaque marché de Noël, la façade revêt ses décorations de Noël et un véritable jeu de lumière la nuit afin d’émerveiller encore touristes et Strasbourgeois. Chacun se retrouve alors plongé dans la magie de Noël avant même d’avoir franchi les portes de la pâtisserie.