La genèse des fèves Christian, signées Héloïse Guérineau

Nous y sommes ! L’épiphanie, c’est ce dimanche ! L’occasion de se rassembler autour d’un dessert que l’on ne mange qu’une fois par an, du moins en théorie : la galette des rois. Frangipane, noisette, pomme, chocolat, coing, citron… vous ne savez pas encore quel parfum vous allez choisir ? Rien de grave, cela peut même être une bonne raison pour goûter les différentes galettes proposées par Christian, d’autant plus que cette année, votre pâtisserie est allée très loin, et pas seulement dans la gourmandise. Au-delà des produits d’exception que Christophe et ses équipes ont su dégoter cette année, ce sont les fèves aux allures de tuiles Biberschwanz qui sont dissimulées dans la pâte qui ont de quoi séduire. On vous en dit plus.

Hommage aux artisans tuiliers d’autrefois

Vous le savez, ce n’est plus un secret, la maison Christian est inconditionnellement liée à l’Alsace, et aux Alsaciens. Et ce n’est pas un hasard, mais une vraie volonté. Les équipes de la pâtisserie entretiennent depuis toujours cet attachement qui a, au fil des ans, et grâce à des collaborations fréquentes avec des artistes de la région, sculpté un ADN reconnaissable et singulier. C’est dans ce sens que les équipes se sont rapprochées à nouveau de la HEAR (Haute Ecole des Art du Rhin) pour l’épiphanie de 2018. La pépinière d’artistes a su séduire Christophe et ses collaborateurs à travers un projet qui illustre avec merveille le pont entre l’artisanat et l’art. Le salon de thé s’est lié à une artiste très attachée au savoir-faire alsacien, Héloïse Guérineau, pour la confection de ses fèves. Cette dernière s’est inspirée des toits alsaciens pour modeler une série de 7 pièces en céramique. Elle explique : « l’histoire raconte que l’artisan tuilier, ayant achevé sa tâche journalière, se laissait parfois aller au modelage d’une tuile unique gravée de ses initiales ou de fleurs colorant les vallées du bord du Rhin. »

Sept fèves, dont une, très particulière

En tout, l’artiste issue de la HEAR a réalisé 7 pièces en céramique, aux formes, motifs et couleurs différentes. Ce travail plein de minutie réalisé dans l’atelier de Sylvain Thirouin, artiste et professeur aux Arts décoratifs de Strasbourg, est né d’un long processus de création de presque un an. Des premières inspirations aux multiples étapes de cuisson et mises en couleur, chaque fève a été manipulée 12 fois en tout avant d’être recouverte d’émaille colorée. Le résultat de ce travail d’orfèvre ? Des petites tuiles Biberschwanz hautement réalistes et riches en détails. De forme allongée et arrondie, ces tuiles bien connues des Alsaciens qui rappellent la queue d’un castor décorent les toits des chaumières de la région depuis plus de 500 ans. Parmi ces 7 fèves, une est encore plus particulière. Rectangulaire et concave, comme une tuile faîtière, la fève noire a été confectionnée avec une terre locale. Héloïse Guérineau a tenu, pour cette pièce, à travailler avec un matériau provenant directement des clairières alsaciennes.

Peut-être aurez-vous la chance de tomber sur ce petit bijou en céramique, véritable réplique d’objet d’art alsacien ? 200 exemplaires ont été produits, contre 800 pour les six autres. Postez la fève sur laquelle vous tomberez sur notre page Facebook, et nous tirerons au sort un internaute qui pourra venir chercher une surprise dans la pâtisserie Christian.

Et si vous souhaitez suivre le travail de l’artiste Héloïse Guérineau, visitez son site juste ici >> https://www.heloiseguerineau.com/